La prévention chez les jeunes

Les règlements mis de l’avant, avec empressement, par les organismes gouvernementaux et les groupes du domaine de la santé ont beau rassurer les gens, ils ne font rien pour réduire le vapotage chez les jeunes. En revanche, ils compliquent l’accès des fumeurs adultes aux options moins nocives et les incitent à se tourner de nouveau vers les cigarettes ordinaires ou encore vers le marché noir.

Un grave problème

  • Même avant qu’ITCAN fasse son entrée sur le marché des produits de vapotage en mai 2018, des préoccupations concernant le vapotage chez les jeunes se faisaient déjà entendre et de plus en plus d’écoles signalaient qu’il s’agissait en effet, pour elles, d’un grave problème.

    Imperial Tobacco Canada a toujours affirmé – et l’affirme encore aujourd’hui – que les jeunes, sans exception, ne devraient pas vapoter. Le vapotage chez les jeunes est un grave problème qu’il faut régler à l’aide d’une bonne réglementation et de son application.


La prohibition ne fonctionne pas

  • Actuellement, on traite les questions d’accès aux produits de vapotage chez les jeunes et d’innocuité des produits comme s’il s’agissait des deux côtés d’une même médaille. Pourtant, elles requièrent des solutions bien différentes. Pour prévenir le vapotage chez les jeunes, il faut appliquer les restrictions de vente en vigueur ainsi que bannir les arômes qui leur sont attrayants (chose que la réglementation fédérale interdit déjà). Quant à l’innocuité des produits, on peut s’en assurer grâce à la mise en œuvre d’une réglementation qui veille à ce que les consommateurs adultes aient accès à des produits de vapotage conformes aux normes et aux tests d’assurance de la qualité les plus rigoureux.


Une politique de santé publique fondée sur les faits

  • Comme il s’agit d’une question extrêmement complexe, le gouvernement devrait faire appel à des scientifiques et à des médecins qui comprennent le sujet et en reconnaissent les différentes facettes. Rappelons que ceux qui ont le plus à perdre dans tout ça, ce sont les fumeurs canadiens adultes qui veulent une option moins nocive que la cigarette ordinaire.

    Ensemble, les gouvernements fédéral et provinciaux devront établir un cadre réglementaire qui :

    • empêche les jeunes d’avoir accès à des produits de vapotage;
    • donne aux fumeurs adultes une option qui pose potentiellement moins de risques et qu’ils utiliseront réellement.
Le site Desfaitssanspeur.ca est exclusivement réservé aux personnes de plus de 19 ans.
Vous devez être âgé de 19 ans et plus.